Sur la Vibe de Violet Indigo

Nous sommes partis à la rencontre de Violet Indigo, artiste et DJ franco-américaine ☀️


Nous avons pu lui poser quelques questions pour en savoir plus sur... 👉 son parcours 🎷 ses influences 📻 sa passion pour le hip-hop et la néo-soul 🆕 son dernier EP 'Last Call".


En bref, une rencontre solaire et vitaminée, merci Violet Indigo ! ✨🌼 Si vous souhaitez partir dans un univers coloré, smooth et brillant, c’est le moment de la découvrir 💜🧡👑



Salut Violet Indigo, tu te présentes ?


Je suis chanteuse, compositrice, DJ, organisatrice d’événements.

J’ai commencé par faire de la batterie, j’ai joué au conservatoire sur les Beatles, Range Against The Machine, Jimi Hendrix. Je faisais également quelques colonies de musique.

Par la suite, j’ai commencé à composer dans ma chambre, à découvrir le hip hop des années 90. Et c’est là où je me suis dit, “ok enfin un truc qui me ressemble !”.

Depuis, pour me mettre dans le bain, j’ai aussi un peu étudié le jazz.

J’en suis arrivée à faire du hip-hop, R&B, un peu moderne, un peu old-school.


📸 : Fleur Elahee

Quelle place a le jazz dans ta vie ?


Une très grande place ! C’est une musique qui me suit depuis toute petite, mon père est musicien de jazz.

J’ai beaucoup de souvenirs avec Ray Charles, Sarah Vaughan, Billie Holiday. Même Earth Wind and Fire !

Donc, pour moi, c’est un peu l’apogée de la musique moderne. Je trouve cela extrêmement intéressant de l’étudier, pour ensuite l’appliquer dans des musiques actuelles. Cela rend le tout beaucoup plus riche.

C’est ma base, c’est quelque chose auquel je reviens beaucoup, et quelque chose que j’ai aussi envie d’explorer petit à petit.


Parle-nous de ton EP “Last Call” !

Last Call”, c’est un projet qui regroupe la fin de mon adolescence, et surtout mes pensées un peu naïves par rapport à certaines situations humaines, amicales, ou amoureuses.

C’est un projet qui me permet aussi de refléter sur la personne que j’étais avec toutes mes attentes.

C’est aussi un projet qui me tient à cœur car j’ai bossé uniquement avec des proches à moi dessus, des gens dont je respecte énormément le travail.

C’est un petit appel à la Violet Indigo d’avant.

C’est aussi parce que j’ai un téléphone sur la couverture, mais ça on ne le dit pas *rire*.


Qu’as-tu envie de transmettre avec ta musique ?


J’ai surtout envie de transmettre des émotions assez universelles.

En parlant de thèmes comme l’amour, le rejet, les remises en question personnelles.

Ce sont des choses auxquelles tout le monde peut s’identifier.



C’est quoi le collectif “Batardes de Garde” ?


Batardes de Garde” c’est un collectif que j’ai fondé avec ma meilleure amie Kaliéla.

C’est un collectif qui promeut, le métissage culturel de la génération Z, donc les 18-25 ans, et la communauté Queer.

Tout cela à travers une esthétique un peu kitsch, très colorée, et qui ne se prend pas trop au sérieux.

C’est pour mettre en valeur tous les styles musicaux qu’on entend pas trop à Paris. À Paris il y aura beaucoup de soirées house et techno. Là on va passer par du hip hop, du dancehall, de la club music surtout, de la drum’n’bass, de la jungle, de la house. Des styles qui sont assez populaires en Angleterre et aux États-Unis, mais finalement pas trop en France.



C'est quoi le son pour le peak time de ton set ?


Alors, j’ai un DJset ce soir, je vais essayer de me rappeler.

J’adore les Black Eyed Peas, du coup par exemple, le son du peak time ce soir c’est “Boom Boom Pow”. Je m’en rappelle, j’avais acheté le CD quand j’avais 9 ans.

Le peak time cela va souvent être des sons que tout le monde connaît, c’est comme cela que tu attrapes les gens et que tu les amènes vers un univers un peu plus différent.


Si tu pouvais associer une couleur qui représenterait ta musique cela serait laquelle et pourquoi ?


Un peu trop facile de dire violet. Mais, je pense plutôt à des couleurs un peu plus chaudes comme le rose ou le orange.

Parce que pour moi, je fais une musique assez chaleureuse et chaude aussi.

Donc une sorte de gradient rose, orange, rouge, jaune. Plusieurs couleurs du coup !


Quelle est ta dernière claque musicale ?


Ma dernière claque musicale c’est Charlotte Adigéri, que j’ai vu au PitchFork festival.

Tout était parfait et millimétré. Entre le VJing qui était hyper géométrique et sa voix très soulful sur de la minimale, j’ai trouvé cela super bien arrangé.

Elle aborde aussi des thèmes pas très courant dans la musique électronique, c’est un duo d’enfer !


Un conseil pour de jeunes artistes débutants ?


Mon conseil c’est de toujours être prêt ! De travailler son art à fond, tout seul, pour que quand l’opportunité se montre, tu puisses y être, et être prêt, te donner à fond. Parce que tu connais vraiment ce que tu fais !

Surtout quand on débute, les opportunités arrivent d’une façon très très random, du coup, être prêt quand le moment se présente.


Suivez Violet Indigo sur ses réseaux sociaux :


Facebook

Instagram

YouTube

Spotify

Deezer