À la rencontre de SALOMEA

Nous sommes partis à la rencontre d'une artiste de talent : SALOMEA 👑


Définissant la musique comme de l'art, et avec une vraie croyance en l'amour, le respect, et l'honnêteté, l'artiste ouvre les chakras sur la musique du futur 🎶


Après le succès de son titre "Boss Time", l'artiste a sorti "Conversations", en collaboration avec la créatrice de mode Luise Zücker, l'écrivaine Sophie Yukiko et de la réalisatrice Svenja Trierscheid.

Ensemble, elles veulent susciter des conversations sur ce qu'est l'art aujourd'hui et créer quelque chose qui soit plus que de la musique et plus qu'un clip vidéo 🎨


Ce projet, la place de l'art et de la musique, ses inspirations, découvrez notre échange ! 🔗


(🇩🇪 Click here for English Version 🇩🇪)



C'est qui SALOMEA ? Présente-toi !


SALOMEA est mon chez-moi créatif, ma base, mon terrain de jeu, ma façon de m’exprimer.

C'est la façon avec laquelle je veux toucher les gens en faisant de la musique que je ressens vraiment. C'est mon nom et celui de mon groupe. C’est un melting-pot contemporain multi-genre, futuriste et audacieux, honnête et sincère.


Comment ton voyage dans la musique a débuté ?

Chez moi, avec mes parents qui étaient musiciens. Ce n'est que tardivement que j'ai reconnu que ma voix était quelque chose qui valait la peine d'être travaillé.

J'ai toujours voulu faire du théâtre, probablement aussi pour ne pas faire ce que mes parents faisaient. Cela va paraître ringard, mais après avoir lu une biographie de Billie Holiday, j'ai voulu devenir chanteuse. C'est là que mon parcours professionnel et mon travail ont commencé.



Quelles sont tes principales influences ?


Honnêtement, je crois que nous sommes influencés par absolument tout. Les complexités de l'humanité, de Mère Nature. Dans le passé, les sujets qui m'ont le plus influencé ont été la mort et la vie, et la façon de les gérer, l'identité, la communauté et la communication. Avec entre autres : Brainfeeder, Marina Abramovic, Thundercat, Solange, Hermann Hesse, Tierra Whack, ma famille.


Quelles idées et valeurs tu as envie de partager avec ta musique ?


Je veux encourager les gens à poser des questions et à écouter, à écouter vraiment : la musique, les autres et ce que nous dit notre instinct. Je crois qu'il est essentiel de se connaître soi-même pour pouvoir échanger avec les autres avec empathie et à cœur ouvert.

Je crois en la gentillesse, l'honnêteté et le courage, et j'essaie de les mettre en place autant que possible. Je pense que nous devons arrêter de penser avec un esprit fermé.

Parfois, je veux tout transmettre en même temps : l'amour, le chagrin, la colère, la gratitude, et toutes les facettes de l’humain. Je vois la beauté et les chances dans la complexité et j'aime défier et être défiée.

Je crois sincèrement que tout se résume à l'amour et à la peur, et j'espère que les gens pourront s'y retrouver.


Peux-tu nous partager tes pensées à propos de la connexion entre l'art et la musique ?


La musique est une forme d'art. Les musiciens sont des artistes. La musique n'est pas seulement là pour plaire et divertir. Elle peut le faire, bien sûr ! Mais le but de la musique est l'expression, y compris tout ce qui accompagne l'expérience humaine.


Peux-tu nous en dire plus sur ton projet "Conversations" ?


Conversations” est ma façon d’essayer de franchir des frontières imaginaires, de réunir des mondes différents pour créer une grande et belle œuvre d'art. Ce projet est né du désir de travailler avec des artistes d'autres domaines, d'apprendre de leurs histoires et de leurs expériences et de créer plusieurs couches de travail, emplies de connaissances et de dévouement. Un espace dans lequel 4 femmes font ce qu'elles savent faire le mieux.

C'est comme un rêve devenu réalité. Je suis tellement reconnaissante d'avoir pu réaliser ce projet avec Svenja Trierscheid, Luise Zücker et Sophie Yukiko, et une team incroyable de personnes qui travaillent très dur.



Lady Gaga a essayé il y a 10 ans de créer cette connexion entre ART et POP avec son album "ARTPOP", qu'en penses-tu ?


Eh bien, je ne pense pas que l'art et le pop soient séparés l'un de l'autre en premier lieu. Pas nécessairement. Je ne pense pas que des artistes (!) comme Lady Gaga ou Prince ou Solange ou David Bowie ou Tyler, The Creator, et la liste est longue, séparent l'un de l'autre. Encore une fois, c'est le problème de mettre des étiquettes sur les choses. Nommer une chose art et une autre non. Qui fait cette distinction ? Qui décide ?


Si tu étais un courant artistique, cela serait lequel ? Je crois que cela en fait partie d'un. On pourrait dire qu’il s’agit de post-modernité expérimentale avant-garde avec une touche de surréalisme futuriste, fortement influencé par la musique noire américaine.


Lequel de tes chansons te représente le plus ?


En général, soit une combinaison de toutes, car elles peuvent représenter des humeurs différentes, soit la plus récente. Donc ce serait une qui n'est pas encore sortie, appelée “Holiday Season”.



Dis-nous en plus sur ton process créatif !


Je suis désorganisée quand il s'agit d'être créative. J'ai des petits bouts de textes un peu partout. Des bribes enregistrées sur mon téléphone. Je m'assois au piano pendant un moment. Je joue un peu avec mon groupe, Oli, Leif et Yannis. Je vais me promener, et c'est généralement à ce moment-là que je trouve des paroles.

Je n'ai pas d'horaire fixes à respecter, j'essaie de laisser couler les choses naturellement et de choisir ce qui me semble bon à ce moment-là.


À quoi ressemblera la musique de demain selon toi ?


Je pense qu'il y a tellement de types de musique différents qu'il sera encore plus difficile de parler de "la" musique.

Je pense que la musique, les musiciens, les artistes continueront à refléter l'époque, qui ne cesse de changer et de se développer, intégrant des nouveautés techniques ainsi que des instruments acoustiques. Je pense que le public sera de plus en plus ouvert à la bizarrerie. Dans l'ensemble, je pense que nous sommes entrés dans une ère de niches et de recombinaisons.


Quelles sont tes dernières claques musicales ?

Lately Chynna et Ray Lozano.


Suivez SALOMEA sur les réseaux :



🇩🇪 English version below 🇩🇪


We have met a talented artist named SALOMEA 👑


Defining music as art, with a strong belief in love, respect and honest, the artist and her band asking for open minded about the music of the future 🎶


After the success of her track "Boss Time", the artist has released "Conversations", collaborating with fashion creator Luise Zücker, writer Sophie Yukiko, and director Svenja Trierscheid.

Together they want to create conversations about what's art nowadays, and to create something that is much more than music or a music video 🎨


This projet, the place of art and music, her influences, discover this inspiring discussion ! 🔗


Who is SALOMEA? Introduce yourself!

SALOMEA is my creative home, my base, my playground. My way of expression. My attempt at touching people by making the music I truly feel. It is my name and my band’s name. We play music. A contemporary multi genre melting pot. Futuristic and bold, honest and sincere.


How did your music journey started?


At home, with parents who were musicians. It wasn’t till late that I acknowledged my voice as something worth actually working on. I always wanted to become a theater actor, probably also to not do what my parents were doing. This is gonna sound cheesy - but after reading a Billie Holiday biography, I wanted to be a singer. And stuck with it. That’s when my professional journey and the hard work began.

What are your main influences?

Honestly, I believe we are influenced by absolutely everything. The complexities of humanity, of Mother Nature. In the past, the topics that have influenced me most have been death and life and dealing with both. Identity, community and communication. Brainfeeder, Marina Abramovic, Thundercat, Solange, Hermann Hesse, Tierra Whack, my family.

Which ideas and values do you want to convey with your music?


I want to encourage to ask questions and to listen.

To truly listen. To the music, to others and our own guts. I believe it’s crucial to know ourselves to be able to approach others with empathy and an open heart. I believe in kindness, honesty and courage. And try to practice these values as much as possible. I think we have to overcome thinking in boxes and genres, stereotypes and clichés. Sometimes I want to convey everything at once: love, grief, anger, gratitude, and all the facets and layers of being. I see beauty and chances in complexity and like to challenge and be challenged. I truly believe it all comes down to love and fear. And I hope people can relate.


Could you share your thoughts about the connection between art and music?


Music is an art form. Musicians are artists. Music is not just here to please and entertain. It may do so, of course! But the purpose of music is expression, including everything that comes with the human experience.



Can you tell us more about your project “Conversations”?


Conversations was my attempt at crossing some imaginary borders. At bringing together different worlds to create a big, beautiful piece of art. It came from the desire to work with artists from other fields, to learn from their stories and experiences and to create several layers of work, filled with knowledge and dedication. A space in which 4 women do what they’re best at. It’s like a dream come true. I am so grateful to have been able to do this project with Svenja Trierscheid, Luise Zücker and Sophie Yukiko. And a huge team of extremely hard working folks.



Lady Gaga tried 10 years ago to create this connection between ART and POP with her album “ARTPOP”, what do you think about it?


Well, I don’t think art and pop are separate from each other in the first place. Not necessarily. I don’t think artists (!) like Lady Gaga or Prince or Solange or David Bowie or Tyler, The Creator, and the list goes on and on, separate one form the other. Again it’s the problem of putting labels on things. Naming one thing art and another not. Who even makes that distinction? Who gets to decide?


If your music could be an artistic current, what would it be?


I believe it is part of one. Let’s call it experimental avant garde postmodernity with a splash of futuristic surrealism, heavily influenced by Black American Music.


Which one of your music represents you the most?


Usually either a combination of all, ‘cause they’re all moods, or the most recent one. So that would be one that isn’t out yet, called Holiday Season.

Laquelle de mes chansons ? En général, soit une combinaison de toutes, car elles peuvent représenter des humeurs différentes, soit la plus récente. Donc ce serait une qui n'est pas encore sortie, appelée “Holiday Season”.


What does your creative process look like?


I’m chaotic when it comes to being creative. I have little bits of lyrics all over the place. Snippets recorded on my phone. I sit down at the piano for a while, then back to reading something. Playing a little with my band, Oli, Leif and Yannis. I go for walks, usually I will come up with lyrics then. I don’t have a fixed schedule I keep, though. I try to let it flow naturally and chose whatever feels right at that moment.



What do you think the music of tomorrow will be like?

I think there will be so many different kinds of music it will be even harder to talk about “the” music. I think music, musicians, artists will keep reflecting the times, that keep changing and developing, incorporating technical novelties as well as acoustic instruments. I think the mainstream will become more and more open to weirdness. All in all I think we have entered a time of niches and recombinations.


What are your latest music favorites?


Lately Chynna et Ray Lozano.



Follow SALOMEA on: