À la rencontre de Lissom

4 ans après leur premier album, le duo composé de Ed Tullett et Julien Marchal nous offre "Eclipses", un jeu de lumières musical et poétique, raffiné et organique. En fermant les yeux, on se projette dans la bande son d'un film d'une pop sombre et cinématographique 🎬


Nous avons eu envie d'en apprendre plus sur ce nouveau projet au travers d'une discussion à retrouver juste ici👇



C’est qui Lissom ? Présentez-vous !


Ed : Lissom est composé du pianiste français Julien Marchal et moi-même, Ed Tullett. Nous nous sommes rencontrés vers 2015 lorsque Julien m'a contacté pour travailler ensemble, et nous avons très vite monté notre premier album, qui a fini par sortir en 2018. Nous travaillons toujours à distance, nous nous sommes seulement rencontrés une fois pendant deux ou trois heures pour un shooting à Bristol.


Comment cela a été de travailler séparés par la mer et les confinements ?

Julien : Je travaille exclusivement à distance depuis la début de mes collaborations (Steve Aoki, Robot Koch, Recue, etc…) donc pas de grand changement pour nous. Pour Lissom, nous avions déjà créé le premier album à distance et nous nous sommes rencontré la première fois à Bristol un an après la sortie de l’album. De plus, pour cet album, les musiciens ont enregistré depuis chez eux pas comme pour le premier où j’avais enregistré Élisa Dignac (violoncelliste) dans mon ancien chez moi sur Bordeaux.


Ed : D'une manière ou d'une autre, ça marche très bien : Julien m'envoie des morceaux pour piano, que j'arrange ensuite en chansons. Ensuite j'écris aussi des mélodies, puis je produis les chansons à partir de là. Tout s'enchaîne très vite.



Comment avez-vous pensé votre nouvel album “Eclipses” ?


Julien : Cet album est bien plus riche que le premier à tous les niveaux (trompette, trombone, violoncelle, violon, synthétiseurs…). De plus, il se décline en 3 albums. Il y a le MAIN album qui est avec toute l’orchestration, un ALTERNATE album un peu plus soft, moins cuivré, plus doux et un INSTRUMENTAL.


Pouvez-vous chacun choisir et nous parler d’un morceau de l’album ?


Julien : Cette question est difficile. J’ai beaucoup de plaisir dans la recherche de sons (piano) qui pourront s’allier facilement à la voix de Ed. Dans « Tides », je me suis amusé à utiliser le piano comme instrument de percussion, très mécanique comme dans les musiques électroniques mais aussi très organique à cause du son étouffé que donne la sourdine et le son des marteaux, la façon de jouer, le « groove » etc…



Ed : Mon morceau préféré est « Suns », le dernier morceau. J'aime la façon dont cela ressemble à la lumière du soleil qui se glisse à travers les nuages, et ce que David Grubb a fait avec les cordes est magnifique.



Quelle(s) nostalgie(s) avez-vous voulu représenter à travers cet album ?


Julien : Je ne vois pas notre album de cette manière et la nostalgie est propre à chacun, donc il est extrêmement difficile de répondre à cette question.

Pour ma part, il s’agit plus d’émotions liées aux harmonies, mélodies, etc…

J’aime le côté extatique de certains passages qui arrivent à nous décrocher de notre vie réelle pour nous laisser rêver un peu, car nous en avons vraiment besoin.

Si votre album était une citation, quelle serait-elle ?

Julien : « Donnez-moi un rêve où vivre parce que la réalité est en train de me tuer » - Jim Morrison

Où souhaiteriez-vous que l’on écoute votre album ?

Julien : J’aime écouter de la musique sur de bonnes enceintes, dans un endroit

« sain », ou sur mes écouteurs en essayant de balayer mes ruminations et de libérer mon cerveau pour accueillir la musique comme il se doit, sans être perturbé par une écoute active analytique.

Donc, le mieux, dans le noir sans trop bouger et essayer d’être là pour la musique elle même.

Ed : Partout où ils aiment! Tant qu'ils en profitent. Je veux dire, je ne m'attends pas à ce qu'il soit écouté dans les soirées…


Pouvez-vous nous parler du magnifique clip de “Trouble” ?

Julien : Andrei Bulatchik (Velvet Control) a créé un magnifique clip qui fait parti d’une série de 3 clips (vous pouvez en découvrir déjà 2 sur notre chaîne YouTube). Je pense que cette question devrait être posée à Andrei directement qui a réalisé ce clip dans des conditions très particulières suite aux récents évènements politiques.



Quelle est votre dernière claque musicale ?


Julien : Airhead - Ö & Canblaster Remix

Ed : Slide de George Clanton. Amazing 90s vibes electronica.

Si vous pouviez associer une couleur à votre musique, vous choisiriez laquelle et pourquoi ?


Julien : Difficile de parler de couleurs car j’utilise ce mot pour parler des accords, de l’harmonie…

Mais je dirais le noir & blanc de la pochette et toutes ses nuances de gris.


Ed : Probablement des nuances de noir / gris, mais avec des fuites de blanc brillant et d'autres couleurs qui s'infiltrent. C'est une musique sombre et évocatrice, mais avec de nombreux moments édifiants.


Suivez Lissom sur les réseaux: